Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Auteure et rédactrice française. Retrouvez ma page Facebook !  link

Rédactrice chez http://www.textbroker.fr/ depuis septembre 2013 (Niveau 4 excellent)

Pseudo : Myriam20. Si vous appréciez mon ton et ma verve, demandez-moi des textes chez eux !

 

LES PHOTOS SUR CE BLOG NE SONT PAS LIBRES DE DROIT. Elles sont ma pleine propriété.

Si vous en désirez une pour usage personnel, merci de m'en faire la demande.

LES LIVRES

Soit humble devant ton histoire et laisse-la mener la danse et te voler la vedette

  Auteur française  link (Page auteur sur Facebook à aimer)Moi en sépia

  EVENNEMENT !! LES NOUVELLES DU RECUEIL "A LA LIMITE DU MONDE" sont sur Kindle !  Les nouvelles sur Kindle

 

 SENTIMENTAUX / INTIMISTES        POLARS  NOUVELLES FANTASTIQUES            

  HIRONDELLES      Couv Coeur à cris     GB(1)  VISIONS(1)  Couverture MA ALL(1)

 

 LES CARNETS DE VOYAGE              HUMOUR

  Cévennes couv   Couverture Ariège                Couverture les cons

Portrait auteur sur K-LIBRE  et   LIVRESQUEDUNOIR 

TOUS LES LIVRES SONT SUR AMAZON, LULU.COM, THEBOOKEDITION, BOUTIQUECULTURE.COM

Pour un exemplaire dédicacé, utiliser le formulaire de contact. Merci

TOUT SAVOIR SUR LA SERIE GABRIEL BEAUREGARD !

1 - L'INSPIRATION

2 - GABRIEL BEAUREGARD

3 - JOCE BEAUMONT

4 - COLUMBO

5 - LE SHERIF BRODY

19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 13:56
COULEURS DE VIE

Après les textes de Cœur à cris dans lesquels les lecteurs ont trouvé un écho dans leur vie, voici ce second chapitre qui constitue la suite de mon avancée dans le quotidien. Je les ai mis dans l'ordre chronologique car la vie n'est pas un placard où nos pensées sont bien rangées par thème. Nos réflexions fluctuent dans la journée, passant d'une chose à une autre, et c'est cette impression que j'ai voulu laisser.

Toujours de l'émotion, du ressenti, un regard acéré sur la vie ou celui d'un enfant sur les choses anodines. Je vous offre ce recueil en espérant que, vous aussi, vous saurez mener votre vie positivement même dans les pires moments.

Sur Amazon pour Kindle, androïds, tablettes et ordinateurs et d'ici le 21 avril sur le site de Thebookedition (lien à venir)

http://http://www.amazon.fr/COULEURS-VIE-COEUR-CRIS-t-ebook/dp/B00W7YRRIK/ref=sr_1_1?s=digital-text&ie=UTF8&qid=1429448303&sr=1-1&keywords=myriam+salomon+ponzo

Repost 0
Published by MYRIAM SALOMON PONZO - dans MES LECTURES
commenter cet article
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 13:38
LA VIEILLE QUI VOULAIT TUER LE BON DIEU

De Nadine BONFILS.

Résumé : Mémé Cornemuse prépare un casse, mais en attendant, elle est concierge dans un immeuble. Or, elle ne peut pas voir les locataires ! Entre Ginette qui sonne à tout va chez elle parce que son mari s'est fait zigouillé et les d'autres qui sont gagas avec leur chien tout moche, pas évident d'établir les plans du casse de la bijouterie d'en face !

Chronique : Situations burlesques avec une Mémé Cornemuse qui ne mâche pas ses mots et encore moins ses manières ! Un récit à la fois hilarant et parfois un peu trash, Nadine Bonfils nous embarque dans une nouvelle aventure de sa mémé gangster avec le brio qui la caractérise.

J'ai ri à en pleurer à certains scènes !

Les personnages sont si décalés et loufoques qu'on y croirait presque. Et même, on a envie d'y croire tant ils sont si drôlement pathétiques. Une descente aux enfers façon montagnes russes à la foire du Trône pour certains d'entre eux, mais un voyage au pays des déjantés pour notre plus grand plaisir !

Un livre qui se dévore avec des hommages multiples aux cinémas, à des acteurs, bien sûr Jean-Claude Van Damme et des références bien plus osées. Assurément, Nadine Bonfils ne fait pas dans la dentelle mais je n'avais pas lu un livre aussi amusant depuis des années.

Vous l'aurez compris, je suis devenue fan de Nadine et les autres aventures de Mémé Cornemuse sont désormais sur ma liste de lecture.

Repost 0
Published by MYRIAM SALOMON PONZO - dans MES LECTURES
commenter cet article
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 17:22

Erreur-fatale.jpg

 

Résumé :

Un éminent chirurgien est mis au banc des accusations pour faute professionnelle. Un long cauchemar commence pour ce médecin qui s'est dévoué toute sa vie à ses patients. Sa femme qu'il venait de quitter et son ex-beau-frère vont l'aider dans ce combat qui semble perdu d'avance.

 

Chronique :

Robin Cook signe un thriller parfait dont les rouages n'ont plus de secret pour lui. Le monde de la médecine est SON monde (il est ancien médecin lui-même). Ici, il parle de la médecine "concierge" qui existe aux Etats-Unis, qui consiste en ce que le client s'acquitte d'une somme d'argent auprès de son praticien pour pouvoir bénéficier de soins adaptés et à la demande. Il y dénonce aussi les avocats "chasseurs d'ambulance" à l'affût des affaires "juteuses" en argent, dont les erreurs médicales et accusations portées envers les médecins. Un univers passionnant où les rebondissements s'enchaînent de chapitre en chapitre durant 600 pages. Un suspens jusqu'à la dernière page !

 

Une vraie lecture addictive que j'ai dévorée !

 

Myriam SALOMON PONZO

13 mai 2014

Repost 0
Published by MYRIAM SALOMON PONZO - dans MES LECTURES
commenter cet article
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 10:08

HHhH

 

 

L'histoire :

L'histoire de l'attentat organisé contre Heydrich, l'homme considéré comme le plus dangereux du monde durant la guerre de 1939-1945. Heydrich était le plus proche collaborateur d'Hitler et son surnom de HHhH signifiait en allemand "Himmlers Hirn heiBt Heydrich" – le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich.

 

Chronique :

A cheval entre document historique et roman de fiction, Laurent Binet raconte l'extraordinaire ascension de cet homme abominable qu'a été Heydrich, en nous expliquant comment et pourquoi il la narre de telle et telle façon. Il nous livre les difficultés qui se sont dressées contre lui, la tentation de faire son roman une fiction avec les épisodes qui se seraient suivis. Mais, il parvient à livrer au lecteur un récit empreint de vérité où on ressent le souffle terrible de cette guerre et de la violence avec laquelle les nazis l'ont menée. La montée de la haine, l'incompréhension des peuples, l'hésitation des pays dans le monde à entrer en guerre, eux aussi. A tel point, que même une néophyte comme moi de ce moment de l'Histoire, ne peut être que captivée par la force des événements qui se sont succéder et l'articulation géographique des frappes menées par le IIIè Reich.

 

Cet ouvrage est portée par la volonté de combattre au nom de tous ceux qui ont été opprimés, torturés, tués, pour un soit disant idéal qui n'avait que le nom de ce qu'Hitler avait bien voulu lui donné. Deux personnages, Heydrich et Hitler qui ont fait de leurs envies et leurs folies, un leitmotiv qui a su captivé tous ceux qui avaient en eux de la haine et de l'intolérance à un degré dépassant l'imagination.

Et pourtant, ces gens ont bien existé. A nous de ne JAMAIS l'oublier.

Merci à Laurent Binet pour son travail remarquable et aussi son hommage aux écrivains et historiens qui ne cessent de toujours et encore nous ouvrir les yeux sur notre passé pour éviter le pire dans le présent.

 

Myriam SALOMON PONZO

Le 15mars 2014

 

Repost 0
Published by MYRIAM SALOMON PONZO - dans MES LECTURES
commenter cet article
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 09:40

 

 

Dôme 1

 

 

L'histoire :

La petite ville de Chester Mill, dans le Maine, se retrouve subitement coincée sous un dôme transparent qui l'isole du monde extérieur inexplicablement.

Les habitants sont obligés de s'entraider ou l'inverse...

Jim Rennie, premier adjoint, en profite pour tenter de s'arroger le pouvoir absolu de la ville. Mais c'est sans compter contre la résistance de certaines personnes, dont Dale Barbara, ancien militaire, et un petit groupe de gens qui le savaient déjà dangereux avant-même l'arrivée du dôme.

 

Chronique :

C'est après avoir vu la saison 1 de la série télévisée adaptée du roman que j'ai voulu lire Dôme. D'ailleurs le titre original est bien comme celui de la série : Under the dôme.

Mais attention, le livre a été très très adapté pour convenir à un public très large voire quasi-illimité.

Le livre est bien plus sombre, plus inquiétant, plus violent physiquement et moralement.

Une violence croît en puissance de page en page, à la manière d'un film de Sam Peckinpah.

 

Là où Dôme est très intéressant, c'est que ce n'est pas un simple divertissement ou un scénario uniquement construit pour effrayer le lecteur et le ramener à ses peurs primales. Non, Stephen King a écrit un livre qui est non seulement cela (à notre plus grande joie, vue que c'est un maître en la matière) mais c'est aussi, une critique acerbe de la société.

Et pas seulement de la société américaine, contrairement à ce que l'on pourrait penser ou imaginer. Mais de l'ensemble des archétypes sociaux qui se construisent souvent autour de personnages vils, ambitieux et dangereux dans certaines petites communes où les choses semblent couper un peu du monde. Où les habitants sont aux prises à un personnage, voire plusieurs, qui s'arrogent le pouvoir sous des prétextes tous plus fallacieux les uns que les autres.

Or, on ne peut que penser aussi à ce que chacun connaît ou rencontre parfois dans la vie. A moindre échelle évidemment, tout le monde n'a pas un Big Jim Rennie dans sa ville, Dieu nous en garde pour l'instant.

 

Stephen King en profite aussi pour régler leur compte à certains groupes de gens étroits d'esprits, faisant passer leur profit et leurs intérêts personnels souvent au détriment des autres, même consciemment. Ils dénoncent les viols de femmes par les hommes mais aussi les femmes ; la prise du pouvoir arbitraire, le trafic de drogue et ses réseaux détenus par les autorités se faisant passer pour les garants de votre sécurité.

Or, tout cela est international, Dôme est un pamphlet de notre société moderne et il convient de le lire aussi comme cela. Car l'auteur l'a fait délibérément avec tout le talent qu'on lui connaît. Ce qui fait de Dôme un ouvrage majeur à lire absolument. Il peut faire prendre conscience, à ceux qui en douteraient encore, de beaucoup de choses qui se passent autour de nous.

 

De surcroît, le maître qu'est Stephen King maîtrise son sujet d'une main de fer. Un suspens qui ne quitte pas une seule ligne du livre, un sens de l'inspiration de la peur qui allie la violence morale et physique, dosée juste à point, et un peu de fantastique pour courronner tout cela.

Les personnes principaux sont campés dans des caractères très manichéens pour renforcer leurs côtés bons ou mauvais. Mais ne vous y trompez pas, c'est intentionnel à 300 % afin de porter cette histoire au sommet de ce qu'elle veut transmettre comme messages. Et des messages, il y en a à la pelle ici. Sachez les voir !

 

Je ne vous souhaite même pas une bonne lecture car cela me semble si évident que je vous souhaite juste de le lire.

 

Myriam SALOMON PONZO

Le 12 mars 2014

Repost 0
Published by MYRIAM SALOMON PONZO - dans MES LECTURES
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 15:50

Liorzh Gwenn

 

 

LIORZH GWENN de Monique Le Dantec

aux Editions MORRIGANE

 

L'histoire :

Marielle, journaliste, est chargée par son ex-belle-mère de rechercher le meurtrier de son ancien amant. Alors que la police a conclu à un accident, elle se lance dans une enquête qui va l'amener à revoir ceux qu'elle a côtoyés durant son enfance. Du père Anselme à Félicité la sorcière du village en passant par Yvon le jardinier, ancré dans un mutisme insaisissable, Marielle se plonge dans une histoire où elle va peut-être se perdre elle-même.

 

Chronique :

Monique Le Dantec signe ici un ouvrage où l'ambiance est si palpable à chaque page que le lecteur est très vite happé par cette histoire étrange. Se mêlent les souvenirs, les mythes bretons peuplés de korrigans et les croyances religieuses opaques autour d'une série de personnages ayant tous un secret bien caché.

La lande bretonne est si bien retranscrite qu'on peut en ressentir les embruns et sentir le vent du large. Les thèmes abordés, sous couvert d'un bon thriller, en font un ouvrage truffé d'informations sur L'Opus Dei et l'histoire de la Bretagne. C'est toute une mentalité, une vision de la vie par les bretons que retranscrit ici l'auteur, alliant de multiples réalités, des légendes, des croyances, des peurs ancestrales.

Monique Le Dantec ne déroge pas à son habitude de parler d'Histoire et choisir plusieurs thèmes qu'elle affecte, tout en les imbriquant à un très bon scénario original et inattendu. Ce qui a pour effet de rendre la lecture du livre très addictive.

L'auteur (qui n'en est pas à son premier livre) a, toutefois, fait un bond dans la maîtrise des mots et l'art des descriptions, utiles, efficaces sans être superflues ou encombrantes. J'ai retrouvé sa verve mais aussi, une maîtrise supplémentaire, plus fine et plus subtile encore de son propre style bien à elle.

Ne pas hésiter, ce livre est une très belle histoire au grand suspens.

 

Myriam SALOMON PONZO le 21 février 2014

 

Repost 0
Published by MYRIAM SALOMON PONZO - dans MES LECTURES
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 08:41

 

 

 

Glacé

 

 

L'histoire :

Un cheval est découvert mort et décapité en haut d'une centrale hydroélectrique. Non loin de là, un centre psychiatrique abrite les pires sociopathes du monde entier. Un riche propriétaire de hara, une gendarme charmante, un juge à la retraite. Le commandant Servaz enquête sur l'affaire la plus étrange de sa carrière.

 

 

Terrifiant, ambiance glacée, histoire très bien ficelée.

Juste une note de regret sur le classique du thème. Cependant, l'auteur a fait un tel travail de recherches et a si bien monté son scénario, qu'il donne à ce polar un souffle différent et unique.

Les personnages sont bien trempés. On y croit vraiment !

Dialogues hypers réalistes du milieu policier mais aussi psychiatrique. On apprend beaucoup de choses dans cet ouvrage.

Le décor est on ne peut plus approprié à l'histoire et la bonne connaissance des lieux par l'auteur est propice à rendre une ambiance très réaliste. Quasiment un huis clos dans les montagnes des Pyrénées et un village aux habitants mystérieux.

Une verve très agréable à lire, sachant être rapide dans les moments d'action et manipulatrice des mots et situations à la perfection.

Bravo Bernard Minier ! Je ne vous connaissais pas. Et bien, je peux dire avoir été très agréablement surprise. Désormais le commandant Servaz fait partie de mes personnages préférés.

 

Myriam SALOMON PONZO

Le 12 février 2014

 

 

 

 

Repost 0
Published by MYRIAM SALOMON PONZO - dans MES LECTURES
commenter cet article
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 10:06

Je l'attends ! Mon partenaire AUDIOLIB Logo Audiolibm'a gentiment proposé ceci hier !

 

Comment dire non ? Impossible !

 

 

analphabète

Repost 0
Published by MYRIAM SALOMON PONZO - dans MES LECTURES
commenter cet article
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 09:48

Vous ne connaissez pas Manuel RUIZ ? Grave erreur !

Ses nouvelles fantastiques LE CYCLE DE L'ETRANGE Premier Cycle de Manuel RUIZ sont absolument géniales et très bien écrites.

Maintenant, vous pouvez les écouter à la radio ici link

 

Les horaires sont :  

Dimanche : un épisode à 20H, un épisode à 20H30
Vendredi : rediffusion à 18H30

 

Et n'écoutez surtout pas l'auteur. C'est un indécrottable modeste ! Un très bon auteur et une montagne de gentillesse !

Voici ici, une interview que j'ai faite de lui, il y a quelques temps Face à face avec Manuel Ruiz (auteur et producteur émissions radio)

 

Le Cycle de l'étrange

Repost 0
Published by MYRIAM SALOMON PONZO - dans MES LECTURES
commenter cet article
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 17:00

Le-cercle-litteraire.jpg

 

Dix ans qu'un livre ne m'avait pas arraché les larmes comme cela !

Quel livre délicieux et j'écris cette chronique de manière spontanée pour que vous y ressentiez toute l'émotion que j'ai eue à sa lecture.

Il raconte comment les insulaires de l'île de Guenersey ont pu supporté cinq ans d'isolation pendant la guerre de 39-45, alors que les allemands avaient investi l'île. Cinq ans sans savoir où étaient leurs enfants, ni où en étaient les affrontements. Une histoire d'amitié, d'amour, extraordinaire entre les habitants de Guenersey qui se sont épaulés jour après jour pour supporter l'insupportable. Un personnage féminin, celui d'Elisabeth, d'une rare profondeur, une héroïne comme il y a en tant eu lors de la guerre.

Cet ouvrage est triste bien sûr, mais aussi plein d'un espoir sans commune mesure, pour la vie et sa continuité.

Une page d'histoire trop oubliée, pour parler, certes, d'autres très importantes aussi, mais qui porte en elle les blessures et le souffle de l'enfer passé sur elle.

J'ai pleuré comme une madeleine à de nombreux passages et parfois de joie. Comment cela peut-il être possible dans un ouvrage sur la guerre et ses horreurs ? Tout simplement, parce que cette histoire aurait pu être la mienne si j'étais née plus tôt et qu'à chaque petite joie des personnages, j'avais l'impression de partager avec eux leur allégresse pour un infime moment de bonheur au milieu des bombes qui tombaient.

Un hommage poignant aux femmes de la guerre mais aussi aux hommes, restés avec elles, parce qu'ils ne pouvaient faire autrement.

Je suis attristée de savoir qu'un de ses auteurs Mary Ann Shaffer n'aie pas eu le temps de constater le succès de son unique livre, écrit avec sa nièce Annie Barrows. Une grande perte pour la littérature anglaise.

Mes hommages posthumes Madame Shaffer.

 

Myriam SALOMON PONZO

Le 2 janvier 2014

 

 

Repost 0
Published by MYRIAM SALOMON PONZO - dans MES LECTURES
commenter cet article