Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Auteure et rédactrice française. Retrouvez ma page Facebook !  link

Rédactrice chez http://www.textbroker.fr/ depuis septembre 2013 (Niveau 4 excellent)

Pseudo : Myriam20. Si vous appréciez mon ton et ma verve, demandez-moi des textes chez eux !

 

LES PHOTOS SUR CE BLOG NE SONT PAS LIBRES DE DROIT. Elles sont ma pleine propriété.

Si vous en désirez une pour usage personnel, merci de m'en faire la demande.

LES LIVRES

Soit humble devant ton histoire et laisse-la mener la danse et te voler la vedette

  Auteur française  link (Page auteur sur Facebook à aimer)Moi en sépia

  EVENNEMENT !! LES NOUVELLES DU RECUEIL "A LA LIMITE DU MONDE" sont sur Kindle !  Les nouvelles sur Kindle

 

 SENTIMENTAUX / INTIMISTES        POLARS  NOUVELLES FANTASTIQUES            

  HIRONDELLES      Couv Coeur à cris     GB(1)  VISIONS(1)  Couverture MA ALL(1)

 

 LES CARNETS DE VOYAGE              HUMOUR

  Cévennes couv   Couverture Ariège                Couverture les cons

Portrait auteur sur K-LIBRE  et   LIVRESQUEDUNOIR 

TOUS LES LIVRES SONT SUR AMAZON, LULU.COM, THEBOOKEDITION, BOUTIQUECULTURE.COM

Pour un exemplaire dédicacé, utiliser le formulaire de contact. Merci

TOUT SAVOIR SUR LA SERIE GABRIEL BEAUREGARD !

1 - L'INSPIRATION

2 - GABRIEL BEAUREGARD

3 - JOCE BEAUMONT

4 - COLUMBO

5 - LE SHERIF BRODY

/ / /

Portrait sur K-LIBRE (site livres polars) link et Livresquedunoir link

Entretien avec Monique SAUVANET (auteur et voyageuse au long cours) link

Interview par Delphine Lecastel du site Femmes-Références link qui avait également chroniqué mon livre Coeur à cris.

COEUR A CRIS, livre du mois sur link le site de Thefrenchwritersworldwide. En prime, une très très belle critique....

---------------------------------------------------------------

Entretien avec Manuel Ruiz (auteur, producteur d'émissions littéraires radio, lecteur assidu) Face à face avec Manuel Ruiz (auteur et producteur émissions radio)

----------------------------------------

Interview (février 2012) par Krystel Jacob, auteure jeunesse link voir aussi sa critique sur le même lien de Gabriel Beauregard "Visions"

-----------------------------------------------------------------------------

Gabriel Beauregard "la rencontre" livre du mois de la revue littéraire 100% auteurs link (décembre 2011)

  ------------------------------------------------------------------------------

NOUVEAUTE !!!!!

INTERVIEW sur GRIMALDI FM (janvier 2011)

CLIQUEZ SUR LE LIEN  !  link

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

INTERVIEW DE CHRONOBOOK (février 2011)
Premier auteur auto-édité à paraître sur ce site.

Quand avez-vous commencez à écrire ?

 J’ai écrit la première fois en 1998. J’ai commencé par quelques pages et j’y ai pris goût. J’avais la volonté de créer un véritable univers. Un jour, en me promenant, j’ai vu un homme seul près d’un lac. De cette rencontre est naît Gabriel Beauregard, le héros de mes romans !

Les hirondelles seront toujours là est-il un récit autobiographique ?

 Oui ce livre raconte mon histoire de mes deux ans à aujourd’hui. J’ai passé mon enfance entre le Sud Ouest et la Côte Azur avec des parents qui se détestaient. Mais cette réalité conjugale ne m’a pas privée d’une enfance fabuleuse. Plus tard j’ai vécu une histoire d’amour particulière.

 Comment avez-vous écrit ce livre ?

 Je suis partie d’un texte purement autobiographique que j’ai, par la suite, romancé en par exemple changer les noms des personnages. Ce qui m’a permis de prendre du recul face à mon histoire. J’au pu ainsi exprimer « mes coups de gueule » tout en imposant une touche légère et gaie à un récit difficile.

Quel est votre livre préféré ?

Difficile comme question ! J'en ai plein ! Le K de Dino Buzzati. Tous les Maupassant, Agatha Christie, John Irving est un maître pour moi, les livres de Christian Jacq, Dan Brown. Je ne choisis jamais mes lectures par rapport à l'auteur et très souvent je tombe très bien. J'aime lire des choses très différentes même si mes préférences vont au polar et suspens. J'aime le terroir, l'historique, les nouvelles. Il faut juste que l'histoire m'interpelle et que j'accroche au style de l'auteur.

 Selon vous, pourquoi écrire ?

Cela est propre à chaque auteur. Pour ma part, cela a été comme une thérapie avec mon autobiographie. Puis j’ai pris un vrai plaisir en créant des univers, des histoires du début jusqu’à la fin. Terminer un roman me provoque une joie indescriptible. I l y a aussi un besoin de reconnaissance !

 Pourquoi s’autoéditer ?

Cinq propositions à compte d'auteur et une expérience sur le net avec un éditeur m'ont déçues. Donc, pour l'instant l'autoédition est ma seule solution. J'aimerai rencontrer un éditeur qui croit en mon talent et se battrait pour moi. Je n'en fais pas une obsession et continue d’écrire. L'autoédition a la particularité que vous êtes en contact direct avec vos lecteurs et donc vous ne pouvez pas tricher. Le bouche à oreille étant votre seul outil commercial. Si vous décevez, vous perdez. En revanche si les gens achètent vos livres c’est que l’objectif est atteint ! Mes trois premiers livres ont plus. Ce qui est très galvanisant et encourageant. S’autoéditer est une bonne expérience mais avec maintenant quatre livres, je souhaite désormais être représentée par une maison d’édition.

 Quelles sont vos démarches pour vous faire connaître ?

 J’utilise les réseaux sociaux et dédicace mes livres dans des librairies. Je regrette cependant que le monde du livre soit très fermé. Le moindre petit magazine ou festival vous demande d'avoir un éditeur. Même les libraires, pour la plupart, ne veulent même pas entendre parler de vous si vous êtes inconnu, pour une dédicace.C'est dommage car beaucoup de gens qui écrivent sont talentueux et restent dans l'ombre.

 Quels sont les écrivains qui vous ont inspiré pour vos livres ?

 Comme je lis des choses différentes, mes pistes d’inspirations sont très différentes. Cependant Agatha Christie est une véritable référence pour moi. J’aime son aptitude à décrire la psychologie de ses personnages. Elle met très bien en exergue le côté duelliste des gens. J’adore également John Irving car il a l'art de montrer des personnages aux personnalités très ambigües et tout cela avec humour. Ce gars est un génie ! Mais mon inspiration se puise surtout dans le cinéma des années 70 et 80 ? C’est pour moi une véritable passion. Mon écriture est très visuelle. Enfin ce sont aussi des thèmes qui me sont chers ou parfois juste un mot, une personne que j'ai croisée dans la rue, une impression furtive et là, je pars dans une histoire.


Propos recueillis par Frédérique LALLEMAND.
Responsable CHRONOBOOK


Parution dans La Lettrine Culture Magazine (février 2011)

www.wobook.com/WB8h6lX4iH2L-4-fullscreen-ad

                                            la lettrine

 


INTERVIEW DE BELISAM'ART

link

 

J'ai fait des études de secrétariat et obtenu mon BTS en 1989. Après vingt ans passés dans ce métier dans lequel j'ai rencontré beaucoup de gens intéressants, la vie a fait que je me suis installée dans l'arrière-pays niçois, il y a deux ans.

J'ai commencé à écrire en 2002 car c'était une envie latente en moi depuis longtemps et j'ai profité de ma grossesse pour m'y mettre. La première version de mon suspens a végété dans un tiroir durant cinq ans car je sentais que cela ne collait pas vraiment avec ce que j'avais envie de faire.

Entretemps, je me suis mise à la rédaction de ma biographie.

Enfin, en 2007, j'ai décidé de me jeter à l'eau en mettant des extraits de mon suspens sur un site de réseau social. A ma grande surprise, les lecteurs ont adoré et me demandaient la suite. Bien sûr, comme cela n'était pas parfait, je leur avais demandé de jouer le jeu et de me dire franchement ce qu'ils en pensaient. Tout le monde a été d'une gentillesse exceptionnelle. J'ai été encouragée, conseillée et complimentée.

A partir de là, je me suis dis que j'avais un public à conquérir et ai commencé à envoyer mes manuscrits à des éditeurs. Là aussi, beaucoup d'encouragements et des conseils à propos qui m'ont fait énormément progresser.

Depuis, j'ai écrit aussi un recueil de nouvelles intitulé A la limite du monde qui sont des nouvelles partant de la réalité pour déraper. J'ai fait une deuxième puis une troisième version de mon premier suspens Gabriel Beauregard et affiner ma bio Les Hirondelles seront toujours là.

 

 

B’A : Tu utilises un pseudo ? Si oui, d'où vient-il ? Pourquoi ne pas garder ton vrai nom ?
Invité : Non, j'utilise mon vrai nom de jeune fille accolé à celui de mon futur mari. Là, vous avez un scoop ! N'ai pas encore annoncé cela à beaucoup de gens !

B’A : D'où te vient ta passion ? Et depuis quand écris-tu ?
Invité : Je ne sais pas trop. Depuis toute petite je lie et les livres m'ont beaucoup fait rêver. Le cinéma aussi a été une de mes passions et l'est toujours mais j'y vais moins, faute de temps.

Je n'ai pas eu l'occasion de m'exprimer enfant et je me réfugiais beaucoup dans la lecture et les films. Du coup, je fais pareil aujourd'hui en écrivant depuis une douzaine d'années.

B’A : Qu'est-ce qui t'a motivé à la partager avec un public ?
Invité : J'ai écrit pour la première fois quelque chose en 1998. Puis, petit à petit m'est venue l'envie d'écrire une histoire. Et je me suis dis à quoi bon écrire, si c'est pour ne pas être lue ? Et ma première expérience sur le site où j'ai testé mon suspens, m'a tellement comblée humainement parlant, que j'ai trouvé l'aventure trop tentante parce que trop pleine de belles choses à venir.

B’A : Qu'est-ce qui a été le plus dur pour te faire éditer ? Raconte-nous un peu ton parcours.
Invité : Je ne suis pas éditée mais suis auto-éditée ! J'ai eu quatre propositions à compte d'auteur que j'ai refusées. J'avoue avoir fait quelques tentatives auprès des grands éditeurs mais ces derniers ont refusés sans donner d'explications. D'autres éditeurs, plus petits m'ont refusée car pas dans leur ligne éditoriale (faut dire que mes livres sont difficilement classables car ils se situent à mi-chemin entre le monde des adultes et celui des ados). Par contre, ces derniers m'ont vivement encouragée à continuer car selon eux, le travail était de qualité.

Donc, aujourd'hui, je me débrouille toute seule en me trouvant des dédicaces et en faisant connaître mes livres sur Facebook en fabriquant mon livre sur internet, histoire d'avoir un coût de revient pas trop élevé tout en ayant une qualité de produit tout à fait correcte.

Depuis peu, mes livres sont diffusés par les Editions Couleurs et Plumes en Bretagne.

B’A : Comment s'est déroulé le contact avec l'éditeur quand ton manuscrit à été accepté ? As-tu dû faire des concessions au niveau de ton manuscrit (modifier certaines choses dans l’histoire) ?
Invité : Confert au-dessus. Mais je ne ferai jamais de concession sur ce que j'écris sinon, à quoi bon écrire. Je suis quelqu'un d'entier. Sauf bien sûr, s'il s'agissait de quelque chose au niveau marketing (couverture ou présentation du livre) mais jamais sur le contenu. Je ne veux pas écrire ce qu'attendent les éditeurs mais ce que j'aime.

 


B’A : D'où te vient ton inspiration ? As-tu une technique pour éviter la panne sèche ou te remotiver ?
Invité : Une image fugace, mes balades en montagne, une phrase entendue, un mot, une idée qui me tient à coeur, un sentiment, une impression. Tout en fait m'inspire ! Je ne connais pas la panne sèche et ai des idées plein mes carnets. Le seul truc c'est que des fois, je coince pour une scène et mets des semaines voire des mois à trouver la solution pour que tout s'imbrique bien. En attendant, j'arrête d'y réfléchir, passe aux autres scènes ou à écrire toute autre chose et puis un jour, la solution me vient d'un coup. Et là, j'ai pas intérêt à ne pas avoir de stylo et papier sous la main ! lol

B’A : En tant qu’auteur, qu’est-ce qui te pose le plus de difficultés ? Y a-t-il quelque chose que tu t’interdis d’écrire ?
Invité : J'évite de dire du mal de quelqu'un en particulier et préfère rester dans le vague. Mes livres ne sont pas des règlements de compte personnel. La difficulté, c'est de rester simple tout en étant précis et juste dans les mots, les sentiments sans que ce soit mièvre ou casse-pied pour le lecteur.

B’A : As-tu des modèles qui t'ont inspiré ?
Invité : Pleins ! Beaucoup dans le cinéma et les livres que j'ai lus.

Mais vous parlez peut-être des modèles d'écrivains ?

Evidemment, j'ai dévoré Agatha Christie et bon nombres de polars, de classiques tel qu'Anna Karénine, beaucoup de Maupassant (mon maître !).

Je suis une enfant des films des années 80 avec tous ceux de Spielberg et bien d'autres tels que Georges Lautner, Edouard Molinaro. Les acteurs et actrices aussi des années 50 aux années 90.

J'ai d'ailleurs une écriture très imagée car j'écris en voyant les scènes.

B’A : Tu as adopté un style, penses-tu te risquer à effleurer d'autres genres à l'avenir ou te sens-tu suffisamment à l'aise avec le tien pour lui être fidèle ?
Invité : J'ai déjà 3 styles à mon actif. La biographie a été une exception pour laisser une trace plus tard à ma fille et je ne renouvellerai l'expérience que dans une vingtaine ou trentaine d'années ! C'est trop dur d'écrire sur soi et honnêtement, cela ne m'intéresse pas ! Lol

Je préfère de loin faire les nouvelles, faire de la création, c'est ce qui me plaît vraiment.
Je me sens autant à l'aise avec les nouvelles qu'avec le suspens. Donc, je pense alterner à chaque fois. Et j'ai déjà, plein d'idées !


B’A : Tu as écrit plusieurs choses, as-tu une préférence pour l'un de tes romans ? Si oui, lequel et pourquoi ?
Invité : Ce serait choisir entre ses 2 enfants. Non, pas vraiment une préférence. La préférence que j'ai, est plutôt par rapport au travail. C'est vrai que je préfère écrire un suspens plutôt que les nouvelles car cela demande beaucoup plus de réflexion, beaucoup plus de travail et d'inventivité et du coup, lorsqu'on arrive au bout, la satisfaction est d'autant plus grande.

Mais les nouvelles sont aussi un exercice que j'adore.

B’A : A quel personnage/créature tu t'identifies ou aurais-tu aimé être ?
- Et parmi les personnages/créatures de tes œuvres ? Qui te ressemblent le plus ? Lequel aurais-tu voulu être ?
Invité : Alors là, c'est la colle ! Aucune idée. Je dirai à brûle-pourpoint, Lara dans Docteur Jivago.


B'A : Quelles œuvres aurais-tu aimé écrire ?
Invité : Docteur Jivago ! Oui, je tape haut ! Lol. Plus sérieusement, je ne finis jamais un livre en me disant que j'aurai aimé l'écrire. J'ai écris ma bio, cela m'a demandé force et courage et je pense que de tous les livres que je pourrai écrire.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by