Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Auteure et rédactrice française. Retrouvez ma page Facebook !  link

Rédactrice chez http://www.textbroker.fr/ depuis septembre 2013 (Niveau 4 excellent)

Pseudo : Myriam20. Si vous appréciez mon ton et ma verve, demandez-moi des textes chez eux !

 

LES PHOTOS SUR CE BLOG NE SONT PAS LIBRES DE DROIT. Elles sont ma pleine propriété.

Si vous en désirez une pour usage personnel, merci de m'en faire la demande.

LES LIVRES

Soit humble devant ton histoire et laisse-la mener la danse et te voler la vedette

  Auteur française  link (Page auteur sur Facebook à aimer)Moi en sépia

  EVENNEMENT !! LES NOUVELLES DU RECUEIL "A LA LIMITE DU MONDE" sont sur Kindle !  Les nouvelles sur Kindle

 

 SENTIMENTAUX / INTIMISTES        POLARS  NOUVELLES FANTASTIQUES            

  HIRONDELLES      Couv Coeur à cris     GB(1)  VISIONS(1)  Couverture MA ALL(1)

 

 LES CARNETS DE VOYAGE              HUMOUR

  Cévennes couv   Couverture Ariège                Couverture les cons

Portrait auteur sur K-LIBRE  et   LIVRESQUEDUNOIR 

TOUS LES LIVRES SONT SUR AMAZON, LULU.COM, THEBOOKEDITION, BOUTIQUECULTURE.COM

Pour un exemplaire dédicacé, utiliser le formulaire de contact. Merci

TOUT SAVOIR SUR LA SERIE GABRIEL BEAUREGARD !

1 - L'INSPIRATION

2 - GABRIEL BEAUREGARD

3 - JOCE BEAUMONT

4 - COLUMBO

5 - LE SHERIF BRODY

/ / /

 

Le lieutenant COLUMBO

Inconditionnelle de cette série pour plusieurs raisons.

D'abord pour son originalité qui est de montrer le meurtre et donc de dévoiler de suite qui est le coupable.

Ensuite, le démontage de la psychologie du tueur par Columbo, détail par détail.

Le personnage de Columbo qui est un antihéros, humble qui s'efface mais sans jamais lâcher prise tant qu'il n'est pas arrivé à ses fins. Sa persévérance, sa foi en son rôle de justicier. Son détachement lorsqu'il en a terminé de sa mission. Du moins, en apparence.

Cette série, je l'adore car elle est très perspicace sur les petites manies des gens et bien sûr, de celles aussi des assassins qui ne sont que des hommes.

Mais dans tous les épisodes, le meurtrier est pragmatique. Il ne tue pas sur un coup de tête. Il tue parce qu'il y a un intérêt certain. Il calcule, prépare. Mais ce n'est pas un psychopathe, ni un fou, encore moins un déséquilibré. C'est un homme ou une femme qui en ait venu à la conclusion, que la seule solution qui s'offre à lui, c'est le meurtre. Et donc, c'est quelqu'un de très intelligent et cultivé.

Mais c'est aussi du coup, souvent une personne manquant d'humilité et c'est bien souvent, grâce à ce travers que Columbo la confond pour l'arrêter.

Mais qu'on ne s'y méprenne pas. Columbo sait que lorsqu'il arrête quelqu'un pour meurtre, ce dernier risque la peine de mort. Là n'est pas son problème. Le sien est juste d'arrêter le coupable. Il ne juge pas. Il fait son travail. D'ailleurs, il le dit bien souvent dans la série, lorsqu'il vient sans répit relancer le meurtrier sur des détails : "C'est une manie chez moi, le petit détail. Oh je ne fais que mon travail, vous savez, mais mon chef aime bien avoir des rapports précis."

Son chef, bien sûr qu'il en a un. Mais son chef est avant-tout, sa bonne conscience : faire son travail avec professionnalisme et rigueur. Ce pour quoi il a été formé. Ce pour quoi il est fait. Car c'est une vocation chez lui, non un travers qui est de traquer un ennemi. Non Columbo, lui, tout ce qu'il veut, c'est qu'un meurtrier ne courre plus les rues. Et pourtant, il sait que l'assassinat sur lequel il enquête est unique. Qu'il n'a pas affaire à un serial killer. Mais il fait son job. Il arrête le coupable et après passe au suivant. Il ne trouve même pas cela glorieux, pour lui, c'est juste un travail.

Et il a une méthode bien à lui, en plus de trouver de multiples détails qu'il recoupe les uns entre les autres : la patience et le harcèlement. Il prononce souvent cette phrase : "Tôt ou tard, vous craquerez. Ce n'est qu'une question de temps."

 

Peter Falk est non seulement un acteur de talent mais aussi un génie.

Dès le premier épisode, il a posé les bases de son personnage et l'esprit de la série.

Tout y est dans ce premier opus tourné en 1968.

La recette miracle ! Excepté le générique prévu au début, rien n'a changé depuis plus de quarante ans ! Le personnage de Columbo s'est juste étoffé, alambiqué. Mais vous pouvez regarder ce premier épisode et le comparer aux autres, vous y trouverez tout ce qui fait l'œuvre de Columbo.

Jusqu'au détail du petit crayon à papier qu'il utilise pour noter dans un minuscule calepin, ses notes.

 

Nul doute que c'est la personnalité de Peter Falk qui a porté ce projet durant toutes ces années. Cela ne l'a pas empêché de jouer d'autres rôles, tous aussi profonds les uns que les autres.

Mais aucun doute ne subsiste, Peter Falk n'a jamais joué Columbo, il ETAIT Columbo.

C'est ce qui fait la différence entre un bon et un mauvais comédien. L'acteur s'efface devant son personnage pour lui laisser la place et de ce fait, devient le personnage.

D'ailleurs, quand vous voyez Peter Falk ailleurs que dans un Columbo, ne dites-vous pas : "Mais c'est Columbo !" Et c'est sûrement le meilleur des compliments qu'on puisse faire à un acteur que de le confondre avec son rôle.

Alors chapeau et merci Monsieur Peter Falk de m'avoir donné autant de plaisir durant toutes ces années !

Partager cette page

Repost 0
Published by